Ensemble on est plus forts

SETCa Liège > Agenda > Anvers le 29.06

Un nouveau rassemblement aura lieu ce 29 juin 2018 devant le Palais de Justice d’Anvers ( Bolivarplaats ) afin de soutenir nos camarades jugés en correctionnel dans un procès politique contre le droit de grève. Ce vendredi sera donné le verdict qui fait suite aux plaidoiries du 15 juin (voir ci-dessous).

Pour amener le soutien des liégeois·es devant le tribunal d'Anvers auprès de nos deux camarades, la Régionale FGTB Liège-Huy-Waremme organise de nouveau un trajet en car au départ de Liège.

La participation à cette action est, comme pour le 15 juin, couverte par un préavis de grève.

 

Modalités pratiques :

Embarquement à 6h45

Départ à 7h

RV au magasin Carrefour, Rue Basse Campagne 1, 4040 Herstal.

Réservations indispensable auprès de Vincent Fanara : vincent.fanara@fgtb.be ou 04/221 96 19.

 

Résumé de l'audience du 15 juin :

 

Pendant l’audience, nos arguments ont été expliqués en détail et il a été souligné qu’il s’agissait d’une simple action syndicale pacifique, de l’exercice de droits fondamentaux (le droit de grève et le droit à la liberté d’expression).

Le jurisprudence tant de la Cour d’appel d’Anvers, que de la Cour européenne de Justice et la Cour européenne des droits de l’homme a été citée par nos avocats et l’on a souligné l’obligation positive qui repose sur le gouvernement belge de garantir et promouvoir l’exercice de ces droits fondamentaux.

Le ministère public (qui osait même exiger une peine de prison de 6 mois) a clairement reconnu, durant l’audience, qu’il souhaitait donner l’exemple, via cette affaire, pour toutes les futures actions de grève, ce qui a d’emblée cassé l’argumentation de ce ministère public. Nos avocats ont en effet souligné à juste titre qu’il ne revenait pas au Ministère public de donner soudainement une nouvelle interprétation propre de ce qui est autorisé ou non, de à quoi doit ressembler une action de grève et de la mesure dans laquelle celle-ci peut avoir lieu.

L’audience mouvementée et parfois émotionnelle a duré plus de 3 heures.

 

 

 

 

 

Dans l'agenda