Ensemble on est plus forts

SETCa Liège > News > ArcelorMittal, Ford, NMLK-Duferco, AGC... et moi et moi et moi

Vous pouvez lire notre motion de solidarité ci-dessous ou la télécharger en format pdf. Une version existe également en néerlandais.

 

 

ArcelorMittal, Ford, NLMK-Duferco, Coca-Cola, Photo Hall, Dow Chemicals, AGC… Et moi, et moi, et moi

 

Camarades,

Nous avons décidé de faire une motion de soutien globale aux différentes délégations et travailleurs en lutte aujourd’hui suite à des annonces de restructuration. Par ce geste nous voulons souligner combien, au-delà des cas particuliers de chaque entreprises, c’est tout un système économique qui montre des signes graves d’essoufflement. Et que c’est par la liaison et la globalisation des luttes, par-delà les différences de frontière ou de langues, que nous pourrons résister efficacement.

Les travailleurs de toutes les régions du pays paient aujourd’hui les conséquences d’une crise dont ils ne sont pas les responsables. N’oublions jamais que c’est la spéculation financière à outrance permise par l’absence totale de règle et d’éthique du capitalisme financier qui a provoqué en 2008 la crise qui nous frappe de plein fouet aujourd’hui. Lorsqu’en 1929 la bulle spéculative a éclaté à Wall-Street, il fallut près de trois ans avant que l’économie réel de la Belgique ne soit touchée et que les vagues de licenciements jettent des dizaines de milliers de travailleurs à la rue et à la soupe populaire. Quatre ans après la crise des subprimes, commençons-nous à revivre la même situation ? C’est aujourd’hui près de 20.000 emplois directs qui sont soit déjà perdus, soit menacés. Auxquels il faut ajouter les emplois indirects. À combien se montent ceux-ci ? Deux fois, trois fois plus ?

« Aux esclaves prêts à tout accepter, les tyrans n’épargnent rien ». Tel était le slogan d’une de nos banderoles réalisées après l’annonce de la fermeture de la phase à chaud de la sidérurgie liégeoise par Mittal. Mittal, une société bénéficiaire. Tout comme Ford ! C’est donc bien la soif sans fin du capitalisme qui est la cause de ses fermetures et pas, comme la droite tente de nous le faire croire, les coûts salariaux ou une flexibilité qui serait encore trop peu importante.

 

Camarades, à travers cette motion de solidarité, le SETCa Liège insiste sur la nécessaire solidarité qui doit unir les travailleurs en lutte. Ensemble, on est plus fort ne doit pas qu’être un slogan. Cela doit devenir un fait !