Ensemble on est plus forts

SETCa Liège > News > le redémarrage est-il encore d'actualité ?

Voici ci-dessous le communiqué de presse envoyé par le SETCa et la CNE, en front commun, ce mardi 4 octobre 2011. La version pdf est ici 

Par ailleurs Egidio Di Panfilo, secrétaire général du SETCa-Liège, était l'invité de l'émission Au Coeur de l'Info sur la Première le mercredi 28 septembre 2011 pour y aborder la question de la sidérurgie liégeoise. Vous pouvez réécouter l'émission ici.

 

ArcelorMittal.

Le redémarrage est-il encore d’actualité ?

  

Liège, le 4 octobre 2011.

 

 

Le climat social ne cesse de se dégrader sur les sites liégeois du géant mondial de l’acier ArcelorMittal. Les péripéties de ces dernières 24 heures ne sont qu’un nouveau signe de l’inquiétude des travailleurs concernant leur avenir. Auront-ils encore un travail demain ?

 

Le Front Commun syndical des employés a attendu la consultation de l’ensemble de ses affiliés avant de s’exprimer dans un communiqué de presse. Mais ce qui se passe est trop important pour que nous restions silencieux. La situation de la sidérurgie liégeoise est très alarmante. Mais cela ne peut être l’occasion pour la direction de ne pas respecter des accords longuement négociés et pour lesquels les travailleurs avaient faits de grands efforts.

 

Des accords ont été signés au niveau européen entre la Fédération européenne des métallurgistes (FEM, regroupant les organisations représentatives tant des ouvriers que des employés) et la direction. Ces accords, nous les jugions déjà minimalistes. Et aujourd’hui la direction liégeoise n’applique même pas ce cadre européen ! Il faut pouvoir le dire pour comprendre l’exaspération actuelle des travailleurs qui ont consacrés de nombreux sacrifices pour sauver leur emploi et donner un avenir à la sidérurgie liégeoise.

 

Pour nous c’est clair, contrairement à la vision de la direction, le personnel est une richesse et non un coût !

 

Or, pour la première fois, la direction annonce clairement qu’elle veut réduire les coûts fixes en se débarrassant de contrats temporaires sans avoir envisagé toutes les pistes pour conserver les effectifs. Le maintien de ceux-ci est pourtant vital :

-          La formation continue doit permettre aux travailleurs de préparer le redémarrage de façon optimale.

-          Les travailleurs, mais aussi l’outil, doivent être maintenus à la pointe de la technologie pour que Liège reste compétitive.

-          Les co-traitants et les sous-traitants sont devenus la « variable d’ajustement ». Nous ne pouvons ignorer le sort de ces travailleurs qui méritent aussi un avenir pour eux et leurs familles.

 

Un exemple concret vaut parfois mieux qu’un long discours.

 

L’ordinateur central de la coulée continue a 25 ans ! Il est donc temps de le moderniser. L’investissement a été effectué. Il ne reste qu’une seule opération : celle que doit effectuer les informaticiens industriels du site, donc des salariés d’ArcelorMittal Liège. Et bien cette intervention est aujourd’hui stoppée par la direction car elle a actuellement une politique de 0 coût pour des installations à l’arrêt !

 Au lieu de profiter de la situation actuelle pour avancer dans une modernisation d’un outil essentiel, la direction préfère donc hypothéquer le redémarrage en gardant un ordinateur en bout de course.

 

À moins que le redémarrage ne soit plus à l’ordre du jour ?

 

Car cet exemple n’est pas anecdotique. Il est illustratif d’une politique pratiquée depuis des semaines et qui se précise ces derniers jours. Pour les travailleurs qui se battent au quotidien pour l’avenir d’une sidérurgie intégrée à Liège les signes ne trompent pas.

 

La direction, comme le monde politique, doit être consciente que l’on ne peut jouer impunément avec l’avenir de milliers de familles de travailleurs  !

 

Contacts :

           

Angelo Cani, président délégation SETCa ArcelorMittal-Liège : 0496/23.42.85

Philippe Collinet, président délégation CNE ArcelorMittal-Liège : 0479/98.48.75

Julien Dohet, conseiller en charge de la communication SETCa-Liège : 0478/57.28.96