Ensemble on est plus forts

SETCa Liège > News > ArcelorMittal : Le SETCa ne reste pas sans réaction

 

Camarades,

 

Depuis ce jeudi matin, nombreux sont celles et ceux d’entre vous qui s’interrogent sur ce qui se passe chez ArcelorMittal et les réponses que le syndicat va apporter.

 

Le capitalisme montre une nouvelle fois son vrai visage : celui d’un système mortifère qui n’a de vision qu’à court terme et qui n’est guidé que par la soif du profit le plus immédiat.

Employés comme ouvriers, nous ne nous laisserons évidemment pas faire et ne manquerons pas de mobiliser le plus largement possible pour assurer un avenir aux travailleurs et à leur famille.

À cette heure, nous sommes toujours en attente de la tenue du Conseil d’Entreprise extraordinaire. Ce n’est qu’une fois que celui-ci se sera tenu que nous pourrons commencer à passer à l’action.

Une action qui se doit d’être réfléchie et coordonnée.

Nous ne manquerons évidemment pas de vous tenir informés des évolutions et des mobilisations qui ne manqueront pas d’être organisées.

Vous pourrez déjà lire ci-dessous le communiqué Belga dans lequel notre Secrétaire Général Égidio Di Panfilo exprime une idée qui depuis a déjà fait son chemin.

 

Aux esclaves prêts à tout accepter, les tyrans n’épargnent rien !

Et en bon valeureux liégeois « jamais nous ne serons esclaves !! »

 

Communiqué Belga :

« ArcelorMittal : les syndicats demandent au formateur de nationaliser la sidérurgie liégeoise

 

LIEGE 13/10 (BELGA) = Le front commun syndical d'ArcelorMittal a demandé

jeudi matin au formateur, Elio Di Rupo, de nationaliser la

sidérurgie liégeoise. Les syndicats demandent à l'Etat d'investir un milliard

d'euros pour remettre tous les outils en état et placer des gens

compétents à leur tête, a expliqué à BELGA le secrétaire général du

SETCa Liège, Égidio Di Panfilo.

   La demande a été faite officiellement jeudi matin au formateur par la

secrétaire générale de la FGTB, Anne Demelenne, et son homologue

wallon, Thierry Bodson.

   "Une telle opération a été réalisée à la FN Herstal par la Région il y a

plusieurs années. Nous n'aurions sans doute pas formulé la même

demande il y a quelques semaines mais l'Etat a débloqué plus de 4

milliards pour Dexia en un week-end. Pourquoi pas un milliard pour la

sidérurgie liégeoise? La demande est en tout cas entre les mains d'Elio

Di Rupo", a expliqué M. Di Panfilo. NEV/MJN/

./. 

131244 OCT 11 »