Ensemble on est plus forts

SETCa Liège > News > ArcelorMittal : Réaction du SETCa

Le tract ci-dessous, distribué aux personnels d'ArcelorMittal a également été communiqué à la presse

 

"Arcelor Mittal choisit encore une fois de punir Liège !

 

Sans même attendre la décision officielle de la commission européenne sur la situation de monopole du groupe suite au rachat par Mittal du sidérurgiste Italien Ilva, le groupe a confirmé avoir retenu l’option la moins bonne pour le bassin sidérurgique Liégeois.

En effet, celui-ci vient d’annoncer qu’il allait revendre une bonne partie de ses installations Liégeoises pourtant très performantes. Les lignes concernées par cette décision sont la Galva IV et V ainsi que l’entièreté du site de Tilleur.

Le SETCa n’admet pas cette stratégie capitaliste et dénonce le non-respect de l’accord de 2013 conclu lors de la fermeture de la phase liquide. Cet accord qui garantit le maintien des volumes et le fonctionnement des  lignes stratégiques a été conclu pour une durée de 5 ans et devait rassurer l’ensemble des travailleurs jusqu’au 31 mars 2019. En cédant des lignes stratégiques, Arcelor Mittal bafoue cet accord. Le SETCa s’étonne aussi que Mittal - qui n’a pas pour habitude d’obéir aux règles sans avoir au préalable utilisé tous les recours juridiques possibles pour contester des décisions qui lui sont défavorables - se plie cette fois-ci à une injonction qui n’est pourtant pas encore officialisée.

LE SETCa exige que la direction apporte des garanties tant au niveau de la viabilité des outils qui seront cédés (pour cela il faudra que le repreneur dépose un plan industriel ambitieux qui pérennisera l’activité sur le bassin) que pour les lignes qui resteront dans le giron de Mittal. Là aussi un plan industriel précis devra être présenté afin de rassurer sur la faisabilité de continuer à alimenter les lignes restantes ( KESSALES, RAMET, EUROGAL,MARCHIN).

Sur les 500 travailleurs directement concernés par cette décision, la majeure partie sont des employés et des cadres occupant des fonctions transversales. Le SETCa exige que la direction respecte les engagements pris précédemment et rassure l’ensemble des travailleurs sur la sécurité de leur emploi.

LE SETCa réaffirme fermement que la meilleure option pour Liège n’est pas de céder une partie de ses outils comme l’a annoncé la direction. Mais plutôt de garder une filière à froid complète et fiable, ce qui permettrait de garder le contrôle du bon fonctionnement "

 

Le tract en pdf