Ensemble on est plus forts

SETCa Liège > News > Boumatic : le SETCa claque la porte

Ce 7 octobre, le SETCa a quitté la table des négociations du plan social chez Boumatic.

Lire le communiqué ci-dessous ou le télécharger en pdf

 

Boumatic : Le SETCa claque la porte des négociations

Pour rappel, Boumatic Remicourt est une société spécialisée dans la fabrication de machines à traire à Remicourt dont l’unique actionnaire est américain. Ce matin avait lieu une xième réunion dans le cadre de la phase 2 du plan Renault. Cette réunion a été écourtée par le départ des représentants du SETCa, suivi par les représentants solidaires de la MWB, qui devaient faire face à une nouvelle expression de la malhonnêteté des négociateurs patronaux.

« Nous avons fait une nouvelle fois le constat que les avocats délégués par la direction pour négocier avec nous ne sont que des porte-voix sans réels pouvoirs » explique Patrick Masson, Secrétaire Permanent « Nous le disons depuis le début, et l’avons encore constaté aujourd’hui où l’on nous a présenté des propositions qui étaient en deçà de celles qui étaient sur la table à la fin de la dernière réunion. On en est à un point où l’on nous présente comme une concession importante de la direction le fait d’obtenir pour le régime de chômage avec complément (RCC)… le minimum légal : la CCT 17. Soit ce que les travailleurs auront de toute manière ! C’est purement et simplement nous jeter de la poudre aux yeux et nous prendre pour des idiots. C’est aussi un nouveau signe du mépris envers les travailleurs que nous dénonçons depuis le début »

Didier Lacroix, délégué SETCa, n’est pas plus tendre : « Nous avions compris lors de la venue le mois dernier de notre seul et unique actionnaire, le milliardaire Kotts, que le site de Remicourt n’entrait pas dans ses plans alors qu’il annonce des investissements importants dans d’autres pays, surtout aux USA, pour moderniser les outils de production par l’introduction d’une robotisation accrue » Et de poursuivre : « Ce que les travailleurs demandent n’est pas la lune. Ce n’est ni déraisonnable, ni disproportionné, au vu des moyens à la disposition de notre unique actionnaire qui fait des bénéfices et a les montants permettant de payer un plan social digne de ce nom permettant aux travailleurs qui perdent leur emploi d’envisager l’avenir »

Le SETCa Liège espère que la direction reviendra dans les jours qui viennent à de meilleures intentions telles qu’évoquées précédemment.

Contacts :

Patrick Masson, Secrétaire Permanent : 0476.42.21.21

Didier Lacroix, Délégué : 0473.91.86.13