Ensemble on est plus forts

SETCa Liège > News > Grève chez Auto 5 Herstal

 

Auto 5 : l’élagage d’automne après celui de l’été ?

 

Ce samedi 5 septembre, la station Auto 5 de Herstal est restée fermée.

Les travailleurs marquent ainsi leur désaccord envers deux nouveaux licenciements survenus ce vendredi 4. Pour rappel cette enseigne d’équipement automobile dépend du groupe français Norauto. Celui-ci est loin d’être une petite structure puisqu’il appartient à la Multinationale française, on devrait dire l’empire, Mulliez, la famille la plus riche de France qui possède de multiples enseignes dans de très nombreux secteurs économiques (Midas, Auchan, Décathlon, Kiabi, Leroy-Merlin…)

« Les travailleurs avaient déjà bougé début juillet pour soutenir le manager du site de Flémalle» indique Henri Malservisi, délégué SETCa. « et aujourd’hui c’est sur les implantations de Herstal et Rocourt que nous devons réagir. Cela commence à faire beaucoup de licenciements sur peu de temps, cela dans un climat d’inquiétude sur l’avenir depuis plus d’un an, même si les résultats de ces derniers mois sont bons et que le chiffre d’affaire est en hausse ».

« Depuis l’arrivée d’un nouveau manager, dont les méthodes de management envers les cadres pourraient s’apparenter à des techniques de harcèlement, nous avons l’impression qu’un grand nettoyage dans le personnel est opéré mais qu’il se fait par petite touche afin d’éviter une réaction trop importante » commente Patrick Masson, Secrétaire Permanent du SETCa-Liège qui poursuit « comme nous l’avons déjà dit concernant Auto 5, nous aspirons à un climat social serein permettant de continuer le redressement de l’entreprise. Ce n’est pas en multipliant les licenciements et en créant un climat de peur que la direction ira dans ce sens. »

 

Le SETCa-Liège enjoint la direction à changer ses méthodes de management et à revenir à une réelle concertation sociale afin d’éviter un mouvement plus dur.