Ensemble on est plus forts

SETCa Liège > News > Grève chez R-Tech

Suite au licenciement de quatre travailleurs de l'entreprise R-Tech le vendredi 25 novembre 2011 et au mouvement de grève déclenché par le personnel en réaction, nous avons envoyé le communiqué de presse que vous pouvez lire ci-dessous ou télécharger au format PDF

 

R-TECH : La multinationale Schréder licencie à nouveau !

 

Liège, le 25 novembre 2011.

 

Depuis ce matin vendredi 25 novembre 2011, les employés de chez R-Tech (Recherches et technologies) située dans le zoning de Burenville (région liégeoise) sont en grève. Une assemblée générale du personnel est programmée ce lundi 28 novembre 2011 à 9h00.

 

« Il faut savoir que cette entreprise est la filiale recherches et développements de la multinationale GIE Schréder. L’an dernier à la même période, c’était une autre entité du même groupe la société BES, basée à Fernelmont qui était le théâtre d’un conflit social » déclare Patrick Masson, secrétaire permanent SETCa-Liège, « Comme l’an passé, les méthodes employées par la direction sont inacceptables tant sur le fonds que sur la forme. Certains patrons ne pensent qu’à leur portefeuille et se désintéressent complètement des aspects humains »

 

Cet énième conflit social chez GIE Schréder est dû au licenciement brutal de quatre employés et un cadre qui se sont vus retirés sur le champs tous leurs accès à l’entreprise. « Nous avons été convoqué ce matin par la direction qui nous a informé de la nouvelle alors qu’il n’y avait aucun signe avant-coureurs » explique Marc Frisée, délégué SETCa « C’est un véritable coup de massue qui est tombé sur les travailleurs concernés qui avaient commencé leur journée de travail comme si de rien n’était et se sont vus signifiés leur licenciement à portée immédiate et ont été priés de vider leur bureau ».

 

Outre la méthode inhumaine mise en œuvre par la direction, le SETCa-Liège dénonce les mesures prise par une multinationale qui fait aux alentours de 13 millions d’€ de bénéfices nets. Ainsi on peut s’étonner que pour faire des économies, on privilégie notamment le licenciement d’une réceptionniste ayant un petit salaire au fait de mettre un terme à des missions de consultance particulièrement onéreuses.

 

Lors de leur assemblée générale de lundi matin les travailleurs décideront des suites qu’ils donneront à leur mouvement.

 

Contacts :       

Julien Dohet, conseiller en charge de la communication SETCa-Liège : 0478/57.28.96

Patrick Masson, Secrétaire permanent SETCa-Liège : 0476/42.21.21