Ensemble on est plus forts

SETCa Liège > News > Grève chez TAC. Article de Belga

 

Herstal: les employés de TAC se disent "pris en otage"

     

LIEGE 28/04 (BELGA) = Les employés de TAC (Technical Airborne Components), à Herstal, dénoncent le comportement de la direction de l'entreprise qui les "prend en otage" alors que les ouvriers sont en grève depuis mercredi soir.

   "La direction nous a dit que si on n'entrait pas, on n'était pas payé", explique Sabrina Santoro, déléguée SETCa-Liège. "Or nous voulons travailler, mais nous avons été empêchés d'entrer par le piquet de grève des ouvriers. Il y a une absence totale de dialogue de la part de la direction".

    Si les employés ne sont pas directement concernés par la grève des ouvriers, le SETCa rencontrera la FGTB Métal, la semaine prochaine, pour évoquer le manque de communication avec la direction, le manque d'organisation ou encore l'absence de directeurs de qualité et de production qualifiés, et prendre une position commune.

    "Le personnel craint pour l'avenir", précise Patrick Masson, secrétaire permanent SETCa-Liège. "On a tiré la sonnette d'alarme plusieurs fois, mais la direction reste sans réaction".

    L'entreprise TAC, spécialisée dans la conception de composants pour l'industrie aéronautique et spatiale, compte 115 ouvriers et une trentaine d'employés. Les ouvriers ont débrayé mercredi soir, pour 48 heures, car la direction refuse d'intégrer le délégué principal FGTB à la nouvelle grille salariale.