Ensemble on est plus forts

SETCa Liège > News > Le SETCa s’oppose à tout rapprochement avec Belfius et plaide pour le stand alone

Télécharger le communiqué

 

Ethias : Le SETCa s’oppose à tout rapprochement avec Belfius et plaide pour le stand alone.

 

Ce mercredi 7 septembre 2016 dans la matinée un Conseil d’Entreprise Extraordinaire se tient chez Ethias, l’assureur dont le siège social se trouve au cœur de Liège et qui emploie encore plus de 1600 personnes. Depuis ces derniers temps, l’actualité nous a rappelé ce que pouvait signifier une telle convocation.

 « Nous considérons que le Conseil d’Entreprise convoqué ce matin est un premier pas vers un bain de sang social chez Ethias» prévient le Secrétaire Général du SETCa, Égidio Di Panfilo, car « la décision du Conseil d’Administration hier soir d’écarter Bernard Thiry de la direction de la société doit être vu comme l’élimination de l’obstacle principal à une absorption dans le giron de Belfius qui fera de nombreuses victimes parmi les travailleurs. »

Et Égidio Di Panfilo de dénoncer que « malgré nos avertissements sur les menaces qui pesaient sur la société, notamment en juin 2015, aucune mesure n’a été réellement prise. La BNB a continué à jouer un rôle de déstabilisation de la société pour préparer le terrain à une offensive contre une entreprise clef de la région liégeoise. Les pièces du puzzle se mettent bien en place avec, après cette offensive, le départ du capitaine actuel et l’annonce d’un plan de fusion avec Belfius. » Et de préciser que la nomination de Benoit Verwilghen comme directeur faisant fonction ad interim est une illustration de cette stratégie. Surtout si c’est lui, et non le président du CA, qui préside le Conseil d’Entreprise extraordinaire de ce matin.

Dès à présent le Secrétaire Général fait appel au ministre wallon de l’économie pour qu’il prenne les mesures qui s’imposent, notamment par le biais de la participation de la région dans le capital d’Ethias.

 

Le SETCa prévient clairement tous les responsables politiques qu’un rapprochement avec Belfius serait un nouveau bain de sang social pour la région liégeoise.