Ensemble on est plus forts

SETCa Liège > News > Magotteaux : Vers la fin des boulets à la liégeoise ?

 

Vous pouvez lire le communiqué ci-dessous ou

le télécharger

 

Magotteaux : vers la fin des boulets à la liégeoise ?

 

Début juillet 2012, le SETCa (avec les Métallos) publiait un communiqué de presse pour faire part de l’inquiétude des travailleurs concernant le respect des normes de sécurité dans l’entreprise et dénoncer un management déficient. Quelques jours plus tard, l’usine Magotteaux était endeuillée par le suicide d’un travailleur sur son lieu de travail.

Un an et demi plus tard, force est de constater que rien n’a vraiment changé. Si ce n’est peut-être en pire. « Au niveau du personnel d’encadrement, nous assistons à une véritable hémorragie. Ce n’est pas moins de 8 responsables, et non des moindres puisque l’on compte parmi eux le directeur de production et le directeur qualité, qui sont partis. » détaille Didier Rulot, délégué principal du SETCa. « Nous devons donc constater que la direction générale a fait le vide autour d’elle et que l’encadrement intermédiaire est décapité et non remplacé. Outre que le SETCa est compétent pour les employés qui sont qualifiés de cadres, nous sommes surtout inquiet sur la signification à plus ou moins moyens termes de ces départs et donc pour l’avenir de l’entreprise » précise Didier Rulot.

Cette inquiétude est d’autant plus vive que, outre une déficience dans le management, c’est toute la gestion du site de Liège qui pose question. Ainsi les investissements importants nécessaires tardent à se concrétiser. Plus grave, la gestion de la production de la spécificité de l’entreprise, à savoir les boulets, suscite des inquiétudes : « Pour rester dans les cordes, il faut une production annuelle de + 28.000 tonnes de boulets. Or actuellement, le programme ne prévoit que + 20.000 tonnes. Ce qui au rythme actuel de production veut dire qu’il n’y aura plus rien à produire en septembre ! » dénonce Patrick Masson, secrétaire permanent du SETCa pour la métallurgie et ancien délégué principal chez Magotteaux. « Comme syndicaliste responsable nous ne pouvons passer sous silence cette situation qui risque de déboucher sur un nouveau drame social et la disparition d’une activité historique de la région liégeoise. » Et Patrick Masson de s’interroger : « Après la sidérurgie, après le Val St-Lambert, le tour de Magotteaux et de sa spécialité des boulets à la liégeoise ? Nous ne pouvons laisser se poursuivre le détricotage de notre tissu industriel sans réagir avant qu’il ne soit trop tard »

 

Le SETCa Liège tient à prendre ses responsabilités en attirant l’attention sur une situation lourde de menaces pour une activité historique de notre région.