Ensemble on est plus forts

SETCa Liège > News > Menaces sur les travailleurs à temps partiel

Et si vous saviez 24 heures à l’avance quand vous devez travailler ?

Le gouvernement Michel concocte des contrats qui, à terme, permettraient à votre employeur de changer vos horaires jusqu’à la veille de vos prestations. C’est ce qui apparaît dans un projet de loi envoyé pour avis aux interlocuteurs sociaux. Les travailleurs à temps partiel en seront à nouveau les victimes.

 

Un projet de loi dangereux

Des contrats de ce type existent depuis longtemps aux Pays-Bas et en Angleterre : les contrats zéro heure. Ils permettent aux employeurs de rappeler leurs travailleurs d’un claquement de doigts. Le Gouvernement vient d’envoyer un projet de loi pour avis aux interlocuteurs sociaux et il ressort très clairement que son ambition est d’emprunter cette direction. Trois points importants sont à relever : le contrat de travail ne prévoit plus aucune certitude à propos de l’horaire, l’horaire réel ne doit être communiqué au plus tard que 24 heures à l’avance aux travailleurs et les travailleurs à temps partiels ne doivent plus compter sur un sursalaire pour les heures complémentaires.

 

Télécharger le projet de loi