Ensemble on est plus forts

SETCa Liège > News > Nous ne serons pas complice

Le communiqué de presse SETCa-MWB "Nous ne serons pas complice de la mise à mort de la sidérurgie liégeoise programmée par la direction" a été rapidement relayé par Belga (voir ci-dessous) et repris par divers site d'info:

- Site de La DH

- Site de La Libre (illustré par le groupe du SETCa-Liège lors de l'action devant la FEB le 27.06)

- Site de La Meuse 

Il est également à la base des articles parus dans la presse écrite du mercredi 3 juillet 2013

- La Meuse

- La Libre

- Le Soir

- L'Echo

 

ArcelorMittal Liège - "Le plan que l'on nous demande de signer n'est porteur d'aucun avenir" (SETCa/MWB)

 

           BRUXELLES 02/07 (BELGA) = "Malgré la propagande de la direction, il faut dire clairement que le plan que l'on nous demande de signer n'est porteur d'aucun avenir pour la sidérurgie liégeoise. La seule garantie que nous avons avec un tel plan est de nous rendre complice d'une mise à mort à petit feu", indique mardi dans un communiqué José Verdin, expert sidérurgie pour la MWB.

           Le comité plénier des délégués ouvriers et employés de la FGTB d'ArcelorMittal a analysé en profondeur les douze points résultants des négociations qui se sont tenues la semaine dernière et en a tiré ses conclusions. "En l'état ce plan ne contient pas de cohérence industrielle, économique et financière et n'assure pas une capacité d'approvisionnement des lignes suffisante pour assurer un avenir viable à la sidérurgie liégeoise, même à court terme, et maintenir un volume suffisant d'emplois. Les réponses aux questions que nous avons posées lors des deux réunions de la semaine passée ne sont pas de nature à nous rassurer", ajoute encore M. Verdin.

      "Il n'est pas pour nous envisageable de signer un chèque en blanc à une direction qui nous a déjà démontré qu'elle ne tenait pas forcément ses promesses. Nous refusons donc de nous enfermer dans un schéma de négociation où aucune marge ne semble possible. Par contre nous sommes disponibles pour continuer à discuter d'un réel plan industriel plus ambitieux, incluant la recherche et la reconversion, pour lequel nous formulerons de nouveau un ensemble de propositions concrètes sous quinzaine", explique pour sa part Egidio Di Panfilo, secrétaire général du SETCa-Liège.

 ./. DEF/CYA/