Ensemble on est plus forts

SETCa Liège > News > Pas d'AIP 2013-2014 !

Vous trouverez ci-dessous le message que nous avons envoyé à nos militants ce 15 janvier suite à la déclaration d'Anne Demelenne du lundi 14 janvier :

 

Camarade,

 

Tu l’as certainement entendu ou lu, la FGTB a confirmé que les conditions préalables n’étaient pas remplies pour permettre la négociation d’un Accord Interprofessionnel 2013-2014.

 

Cet échec est clairement imputable au blocage salarial imposé par le gouvernement qui suit en cela le credo de régression sociale du patronat.

Cet échec est aussi un signe négatif pour l’avenir de la concertation sociale en Belgique. On peut en effet craindre que l’attitude du gouvernement soit identique dans la négociation tripartite (syndicats - patronat – gouvernement) qui va avoir lieu sur la question de l’harmonisation des Statuts Ouvriers-Employés.

 

Notre projet de société est un projet qui vise à l’émancipation de toutes et tous par le progrès social. Ce projet n’est pas utopique mais s’appuie sur des analyses sérieuses. Tu en trouveras un nouvel exemple dans l’édition 2013 du Baromètre socio-économique de la FGTB ci-jointe. Celui-ci démontre clairement que l’austérité n’est pas la solution et que si les revenus du travail se portent mal, ceux du capital ne cessent de progresser. Il illustre également combien le « miracle allemand » tant vanté par les économistes ayant accès aux médias est dans les faits un enfer social pour les travailleurs. Il prouve enfin que la fiscalité en Belgique est profondément injuste avec près de 15 milliards de cadeaux fiscaux aux entreprises alors que celles-ci ne créent pas d’emplois, précarisent ceux qui existent, ne respectent pas les engagements en terme de formation et n’investissent pas suffisamment dans la Recherche et le Développement.

 

Nous ne pouvons qu’une nouvelle fois t’inviter à lire et à diffuser la campagne « L’impôt qui paye quoi ? »

 

Nous reviendrons très prochainement vers toi pour d’autres informations concrètes, notamment concernant l’avenir du statut employé.