Ensemble on est plus forts

SETCa Liège > News > Safran Aero Boosters : Travailler plus longtemps pour laisser les jeunes dehors

Le Groupe Safran, multinationale dans le secteur de l’aéronautique, a signé la semaine dernière un accord cadre pour que l’ensemble de ses usines s’attache à favoriser l’insertion des jeunes en milieu professionnel. Néanmoins, il vient d'être décidé sur le site de Milmort de la prolongation du contrat de travail de deux personnes au–delà de 65 ans.

 

Suite à cette décision, le sang des travailleurs de Safran Aero Boosters n’a fait qu’un tour et, en front commun, tant les ouvriers que les employés ont décidé d’un mouvement de grève de 48 heures qui a débuté le mardi 9 octobre à 6 heures.

 

Les délégations s’opposent en effet fermement à tout allongement de la retraite, dans une usine qui avait auparavant utilisé les mécanismes de prépension pour améliorer sa pyramide des âges tout en accroissant de manière exceptionnelle ses profits et son poids économique dans le secteur.

 

En outre, cette décision a été prise absolument sans aucune concertation, une pratique managériale qui semble se répandre dans l’entreprise. L’attitude particulièrement déplorable du DRH est d’ailleurs également pointée du doigt par les travailleurs du groupe.

 

Retrouvez l'interview de Pascal Delmotte, délégué SETCa Liège-Huy-Waremme chez Safran Aero Boosters, réalisée par RTC. De son côté, la RTBF a également consacré un article à cette grève.

 

Grâce à la solidarité et à la détermination de l’ensemble des travailleurs, ouvriers comme employés, cette action s'est soldée par une victoire totale quant à l'ensemble de leurs revendications. Ainsi, le groupe a confirmé la priorité donné à l'emploi de jeunes et l'impossibilité d'allonger les carrières après 65 ans, une mise au clair sur les contrats de travail a été opérée, le rôle du DRH a été clarifié et il a été convenu que le RGPD ne devait pas être un alibi pour empêcher le travail syndical.