Ensemble on est plus forts

SETCa Liège > News > Soutenez les travailleurs de l'ORW : signez la pétition

 

Depuis plusieurs mois, les travailleurs de l'Opéra Royal de Wallonie alertent le conseil d'administration ainsi que le monde politique sur les menaces qui pèsent sur l'emploi de cette institution culturelle majeure.

Depuis cette semaine, le SETCa sensibilise les spectateurs de l'ORW lors des différentes représentations et les invitent à signer une pétition de soutien. Vous pouvez également les soutenir :

Télécharger la pétition

Envoyer un mail à l'adresse petitionorw@setca-fgtb.be 

 

 

 

Les dernières nouvelles :

Des membres de la Délégation syndicale et du C.E. ont rencontré ce mercredi 25 avril W. Demeyer, président du Conseil d'administration de l'ORW et Bourgmestre de Liège. Ce dernier a à nouveau assuré les représentants de son engagement à défendre l'Opéra, et à tout faire pour obtenir un contrat programme financé correctement, qui permette d'assurer l'avenir de l'institution.

W. Demeyer relativise la notion de « gel » de l'emploi, et dit que ce que le Conseil d'administration a décidé, c'est plutôt l'examen au cas par cas de chaque remplacement. Selon les délégués, c'est déjà la pratique de Direction depuis 2008, il ne faut pas de tour de vis supplémentaire : l'organigramme de 2008 est déjà minimal, tous les départs doivent donc être remplacés.

W. Demeyer a assuré que l'organigramme de 2008 restait la référence, et que les recettes supplémentaires espérées seraient affectées en priorité à l'emploi.

W. Demeyer a proposé la mise sur pied d'un groupe de travail,composé d'experts de laVille, de membres de la Direction de l'ORW et de représentants de son personnel, qui sera chargé d'examiner ligne par ligne le budget 2012 afin de déterminer ce qui est réellement possible dans le respect du budget et des équilibres financiers de la saison.

Plusieurs dates ont été proposées, la première réunion pourrait avoir lieu dès la semaine prochaine.

La Délégation pense avoir été entendue, et considère que dialogue évolue dans le bon sens. L'action de sensibilisation du public se poursuivra. Le préavis d'action reste posé, mais aucun durcissement n'est envisagé pour l'instant.