Ensemble on est plus forts

SETCa Liège > News > Une syndicaliste blessée par balle à Luxembourg

Réuni en secrétariat ce lundi 27 juin matin, et au vu des dernier éléments reçus, nous avons décidé de communiquer sur ce fait gravissime qui va au delà du cas particulier de notre permanente. Vous trouverez ci-dessous le communiquer de presse envoyé ce lundi. Vous pouvez également en télécharger la version pdf

Les médias ont très bien relayé l'information. Vous trouverez la revue de presse ici 

Une syndicaliste blessée par balle à Luxembourg

 

Liège, le 27 juin 2011.

 

Le mardi 21 juin 2011, des milliers de militants syndicaux se sont rendus à Luxembourg pour manifester leur opposition aux mesures comprises dans le « Pacte Euro + ».

Les images et reportages des médias ont montré une manifestation bon enfant où aucun incident n’a été à déplorer.

 

Un peu moins d’une semaine après, le SETCa-Liège se doit de rendre publique une étrange affaire qui concerne une de ses permanentes, mais plus largement l’ensemble du mouvement syndical.

 

Retour sur une enquête qui ne fait que commencer.

 

14h00 : Les trois cars du SETCa-Liège partis de Flémalle arrivent à Luxembourg. Escortés par la police, ils sont amenés aux emplacements de parking. Les militantes et militants en descendent dans la bonne humeur. On distribue les derniers sandwichs et les dernières bouteilles d’eau. Certains s’emparent des drapeaux et des banderoles. Mêlés à d’autres manifestants qui ne cessent de débarquer des cars, les militants se rendent vers le lieu de rassemblement pour démarrer la manifestation. On fait du bruit, quelques pétards sont lancés. La présence policière se limite à première vue à assurer la circulation, mais une présence sur les toits est constatée. On sent de plus les policiers très nerveux.

 

Nous n’avons pas fait 500 mètres que le groupe emmené par la secrétaire permanente du commerce Pascale Vleugels, s’arrête. On attire l’attention. Un policier présent tout prêt de la scène échange quelques mots puis, rejoint par un collègue, quitte les lieux. La Camarade Vleugels est à terre, blessée à la jambe. Il y a du sang, une ambulance est donc appelée. Pour nous l’explication est claire. Malgré les nombreux avertissements chaque fois répétés un pétard a été mal lancé et a blessé – directement ou indirectement – notre camarade.

Prise en charge, elle est amenée à l’hôpital où on l’ausculte avant de la remballer à Liège. Passé le choc, et rentrée chez elle, les doutes commencent. La plaie est sérieuse. Elle est parfaitement cylindrique et la douleur ne passe pas. Des examens complémentaires sont entrepris. Radio, puis échographie décèlent la présence d’un corps étranger dans la jambe. L’objet ne peut cependant être identifié avec certitude. Une intervention chirurgicale est donc décidée, qui a lieu ce vendredi 24 juin.

 

Le résultat n’est pas un éclat quelconque mais… une balle en caoutchouc !

 

Cette découverte a de multiples conséquences que nous avons évoquées lors de notre secrétariat de ce lundi 27 juin matin :

1° Notre collègue n’a plus été victime d’un accident dû à un pétard, mais s’est fait tirer dessus.

2° Nous ne pouvons que marquer notre inquiétude devant la possibilité qu’un policier luxembourgeois ait perdu son sang-froid et ouvert le feu sur des manifestants pacifiques.

3° Les plus hautes instances de la FGTB ont été prévenues, et à travers elle la CES organisatrice de la manifestation

4° Nous avons donc décidé de porter plainte contre X pour élucider cette affaire qui ne peut rester sans suite.

 

« Pour nous, cette affaire dépasse le cas individuel de notre permanente mais pose la question du climat social et des menaces de plus en plus fortes qui pèsent sur celles et ceux qui osent encore manifester une opinion différente au capitalisme triomphant » déclare de manière très ferme Égidio Di Panfilo, secrétaire général du SETCa-Liège. Et de poursuivre : « Les décisions politiques et économiques échappent déjà de plus en plus aux citoyens. Lors des piquets de grève, nos militants sont de plus en plus régulièrement menacés. Et à présent nous nous faisons tirer dessus. Nous nous devons donc de réagir. Et prévenir que le mouvement syndical ne se laissera pas intimider ni museler. Notre volonté de mobilisation pour défendre les travailleurs devant les offensives antisociales de l’Europe et des partis de droite reste intacte »

 

Contacts :

           

Égidio Di Panfilo, Secrétaire général SETCa-Liège : 0474/87.00.19

Julien Dohet, conseiller en charge de la communication SETCa-Liège : 0478/57.28.96

 

Vous pouvez également joindre directement Pascale Vleugels au 0479/84.04.62